Faire ensemble pour mieux vivre ensemble, retour sur la Mission Coworking

Début 2018, Julien Denormandie, Ministre auprès de la Ministre chargée de la cohésion des territoires, missionne Patrick Levy-Waitz et la fondation Travailler Autrement pour faire un état des lieux des espaces de co-working en France.

La Mission révèle un plus large phénomène de société autour du faire ensemble et donne lieu à un rapport sur les tiers-lieux en France et 28 recommandations pour aider à leur développement.

Le dispositif de la Mission Coworking : Territoires, Travail, Numérique

Avec l’appui du Commissariat Général à l’Égalité des Territoires et après la mise en place d’un comité de pilotage réunissant plus d’une quinzaine d’acteurs incontournables des tiers-lieux,  une centaine d’organismes, structures et porteurs de projets ont été consultés : réseaux nationaux, réseaux locaux, porteurs de projet, spécialistes du coworking, spécialistes du télétravail, entreprises, associations d’élus, élus, collectivités, ministères, administrations…

12 régions ont également été visitées où des acteurs et porteurs de projets locaux ont pu être rencontrés et une consultation publique nationale réunissant particulièrement des experts de la sphère du coworking et des tiers-lieux est venu enrichir le sujet avec plus de 1 100 contributions.

Enfin, six ateliers de travail thématiques ont été organisés sur des sujets clés : les modèles économiques, la communauté, la gouvernance, les compétences et l’accompagnement, l’immobilier, la ruralité.

Quels constats ?

Au terme de six mois de visites, de rencontres et d’échanges, la mission a répertorié en France près de 1800 tiers-lieux dont 46 % se situent en dehors des métropoles.

Ce travail en immersion dans les territoires a révélé 4 enseignements majeurs :

1. L’émergence des tiers-lieux est loin d’être marginal et s’inscrit dans un mouvement de fond touchant l’ensemble du territoire ;

2. Les tiers-lieux sont localement porteurs de dynamiques économique et sociale très structurantes ;

3. L’essor de ces lieux préfigure celui des nouvelles manières de travailler, télétravail, travailleurs indépendants ;

4. Enfin, en contribuant à développer des activités de proximité et à encourager les circuits courts, ces lieux sont des acteurs essentiels de la transition numérique et écologique dans les territoires.

28 recommandations pour soutenir le développement des tiers-lieux dans les territoires

La mission insiste particulièrement sur la possibilité de faire des tiers-lieux des catalyseurs de développement local. Elle a émis 28 propositions dont 6 principales qui constituent l’ossature du projet :

1. Créer une structure nationale des tiers lieux, porteuse des actions de soutien ;

2. Appuyer l’émergence de 300 fabriques des territoires ;

3. Adosser le mouvement à un fonds d’amorçage qui pourra être abondé par des fonds privés pour lancer le dispositif d’accélération ;

4. Professionnaliser le métier d’animateur des tiers lieux ;

5. Créer un fonds d’investissement socialement responsable (ISR) de 50 M€ pour aider à la reconversion d’espaces en tiers lieux ;

6. Favoriser la coordination public-privé en encourageant la mise à disposition de locaux par les collectivités et en formant les agents publics aux Tiers lieux.

Selon Patrick Levy-Waitz : « Rien ne me semble plus vrai : davantage que le vivre ensemble, la génération qui vient sera en effet celle du « faire ensemble ». Par une véritable politique publique des tiers-lieux, il est possible d’explorer les modalités de cette nouvelle manière de faire dans les territoires. »

Téléchargez le rapport de la Mission Coworking >

Accédez à la synthèse du rapport >

Autres articles

Loading
Share This