Check-list des grandes questions à se poser avant la création d’un tiers-lieu

Créer un tiers-lieu est une démarche collective d’intérêt général, qui s’inscrit dans la coopération territoriale dès sa conception.

Les tiers-lieux sont par nature uniques et non réplicables. Ils émanent d’un collectif d’acteurs, qui ensemble souhaitent créer de nouvelles dynamiques économiques ou sociales pour apporter des réponses nouvelles aux enjeux de leur territoire. Offrir un espace de travail de proximité, réduire les déplacements, encourager l’agriculture ou la production locale… le champ des possibles est large et ouvert.

Un tiers-lieu ne peut être pensé seul. C’est un projet coopératif, avec toujours une dynamique collective qui va chercher à s’élargir et à se renforcer au fil du temps. C’est en réunissant les habitants et futurs usagers du lieu, dessinant ainsi sa communauté active, que les activités du lieu vont se définir que le projet va s’ajuster. Pour que le projet s’ancre, il faut aussi engager une démarche partenariale avec les associations, les entreprises de proximité, les écoles, les collectivités locales…, afin que chacun puisse y trouver sa place, sans menacer l’équilibre préexistant.

Cette check-list est un guide pour aider chaque porteur de projet à se poser les bonnes questions, pour réussir sa démarche de tiers-lieu.

1. Communauté & finalité

C’est la communauté qui est au cœur du projet de tiers-lieu et qui va définir sa finalité.

L’idée vient souvent en échangeant avec des voisins, des amis, des collègues. Puis le projet prend corps quand la communauté s’élargit, impliquant habitants et citoyens dans sa définition.

C’est avec eux, que la finalité du tiers-lieu se dessine et que sont identifiés les enjeux auxquels il répond :

  • Réduire des déplacements
  • Développer l’activité économique
  • Répondre à un besoin de solidarité
  • Participer à la transition numérique de son territoire
  • Accompagner la transition écologique
  • Lancer ou promouvoir une offre culturelle locale
  • Participer à la relocalisation de la production…
2. Proximité

Avez-vous mobilisé les parties prenantes de votre territoire ?

Un tiers-lieu est un projet commun, dans lequel les acteurs du territoire doivent se reconnaître. Pour cela, il est incontournable de les impliquer dès la création du lieu.

A vous d’engager une démarche partenariale avec eux : associations de quartier, entreprises, acteurs publics, établissements scolaires… Le projet de tiers-lieu doit inclure l’écosystème préexistant, pour d’une part, ne pas le menacer, et d’autre part, renforcer la coopération territoriale autour du projet.

Avez-vous impliqué les collectivités locales ?

Cette coopération territoriale inclut bien sûr les collectivités locales. Engager une démarche partenariale avec sa collectivité est nécessaire pour inclure le projet dans une action d’intérêt général partagée.

  • Existe-t-il une volonté politique autour du tiers-lieu ?
  • Quel type de soutien la collectivité peut-elle apporter (foncier, financier, mise en réseau…) ?
3. Hybridité

Quelle(s) activité(s) souhaitez-vous installer dans votre tiers-lieu ?

Lors de la réflexion sur les activités, il est bon d’y associer une réflexion sur le modèle économique, afin d’identifier les activités lucratives et les activités d’intérêt général que vous souhaitez y implanter, et de trouver un bon équilibre financier :

  • Coworking
  • Ateliers artisanaux partagés
  • Laboratoire de Fabrication numérique / Fablab / Makerspace / Hakerspace
  • Laboratoire de fabrication culturelle / lieux intermédiaires / friches culturelles
  • Terres agricoles / Laboratoire agricole et/ou alimentaire / Jardins partagés
  • Cuisine partagée / FoodLab
  • Entreprise ouverte / LivingLab / Laboratoire d’innovation sociale
4. Pérennité

Quelle modèle économique pour votre tiers-lieu ?

Pour pérenniser votre projet de tiers-lieu, il doit reposer sur un modèle économique viable. Un équilibre entre activités lucratives et d’intérêt général est donc à trouver.

  • Etablir un business plan des activités lucratives
  • Identifier les aides et financements dont le projet peut bénéficier
5. Identité

Quel type de gouvernance souhaitez-vous adopter ?

La gouvernance doit être le reflet des personnes impliquées dans le projet. Le type de gouvernance doit être choisie en fonction du rôle que chacun souhaite y avoir. Seule condition pour faire tiers-lieu : adopter une gouvernance partagée. Elle inclut des futurs usagers du lieu, mais peut également donner une voix aux partenaires du tiers-lieu : entreprises, collectivité locale, ou autres acteurs publics.

Quelle structure juridique choisir ?

Une fois le modèle économique et la gouvernance définis, vous allez pouvoir choisir la structure juridique la plus adaptée : association, SCOP, SCIC… Renseignez-vous sur ces différents statuts et n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel sur ce point.

Avez-vous identifié un lieu ?

Le lieu d’implantation doit correspondre aux activités prévues dans le lieu, tout en laissant une place à la modularité, en cas d’évolution de celles-ci.

  • Quel est le lieu visé (friche, bureaux, bâtiments publics…) ?
  • Le bâtiment répond-il aux normes ERP (établissements recevant du public) ?
  • Quels aménagements doivent être prévus ?
  • Quel est leur coût ?
  • Quelles sont les obligations administratives ?
6. Convivialité

Comment faire vivre et animer votre lieu ?

En fonction des activités que vous souhaitez proposer et des besoins de vos usagers, vous allez pouvoir identifier les modalités d’accès de votre tiers-lieu.

  • Conditions externes :
    • La localisation du lieu est-elle pertinente pour les usagers ?
    • Le lieu est-il accessible (transports en commun, parking…) ?
  • Organisation et animation interne :
    • Quels sont les horaires d’ouverture ?
    • Y a-t-il une personne ou un collectif qui s’occupe de l’accueil ?
    • Quelle programmation mettre en place pour animer la communauté ?
    • Souvent, les tiers-lieux rédigent des « règles de vie » qui permettent à chacun de s’approprier le fonctionnement du lieu.
7. Agilité

Un projet de tiers-lieu est un projet qui s’inscrit dans la durée

Faire tiers-lieu est un processus, une démarche qui sera amenée à évoluer dans le temps et s’adapter aux besoins de ses acteurs. Expérimenter, documenter, recommencer sont des étapes normales de la vie d’un projet. Pour bien démarrer, il est recommandé d’engager une phase de préfiguration avec sa communauté pour :

  • Identifier des actions réalisables rapidement sur le territoire et organiser leur mise en œuvre avec la communauté (tester !)
  • En dresser des diagnostics réguliers afin d’identifier les points d’amélioration (documenter et recommencer !)

Restons en contact

Entrez votre email pour recevoir notre newsletter

Restons en contact

Entrez votre email pour recevoir notre newsletter

Actualité

Les communs numériques des tiers-lieux

L’atelier “Les communs numériques des Tiers-Lieux”, le 10 décembre dernier, a rassemblé une soixantaine de personnes venues de toute la France, en particulier des porteurs de projet et des collectivités intéressées par les tiers-lieux. L’occasion de mieux comprendre pourquoi le développement des tiers-lieux est indissociable du développement de ressources ouvertes et de communs numériques.

Lire la suite
Loading

Actualité

Loading

Suivez-nous

sur twitter

@frtierslieux

8 19
📰 On parle des #tierslieux et de ce qu'ils apportent aux citoyens et aux territoires dans le magazine corse Quì !
✒️Un article avec quelques mots de @plevywaitz, Président de France Tiers-lieux https://t.co/3idi9yL64F
6 10
📣Vous êtes un #tierslieu et vous souhaitez présenter votre structure aux acteurs de l'aménagement du territoire ?

👉Vous pouvez le faire gratuitement lors du salon de notre partenaire @InnopolisExpo !

✉️Envoyez-nous un MP pour + d'infos !

🔎Leur site : https://t.co/MeJfERXWZp https://t.co/d3fRSNnN0g
6 17
Découvrez l'interview par la Fondation @j_jaures de @ggomez_chef , ancien chef de l'Elysée et @Halpern_G , docteure en philosophie, chercheure associée et diplômée de l'ENS, qui nous parlent d'hydridation et de #tierslieux
👉 https://t.co/yG4uAY1usC
1 16
📰« À l’heure où il faut réinventer les bureaux, les musées, les écoles, les commerces physiques ou encore les restaurants, il y a mille choses à inventer, mille mariages improbables à faire. À mon sens, demain, tous les lieux seront des #tierslieux. » @Halpern_G